Les couverts et l’Esprit

« Bonne Volonté pour changer les habitudes. » C’était le thème du 8ème Forum International des Petits Soldats de Dieu*, de la LBV, le samedi 26/03.

Je reproduis pour vous des extraits de mon discours, que j’ai improvisé pour m’adresser à eux, à la clôture du Forum :

Quel plaisir d’être aujourd’hui avec vous ! Je veux souligner un fait dont la majorité a déjà connaissance : ce sont les enfants eux-mêmes qui commandent cet évènement. Il est clair que c’est avec le soutien et l’expérience des plus âgés, mais ce sont eux qui choisissent les thèmes et tant d’autres activités qui marquent la richesse d’un forum né à partir des enfants et développé par eux.

CITOYENS CÉLESTES
Changer les habitudes. Comment ? Qu’est ce qui est fondamental ? Beaucoup de gens arrêtent de manger avec les doigts et commencent à utiliser des couverts. Les habitudes de ces personnes ont changé. Mais est-ce une réforme suffisante ? Que sommes-nous ? Esprit, par dessus tout Esprit, transitoirement corps ! C’est donc à partir de là que nous devons raisonner. C’est pour cela j’ai le souci de vous parler autant de la citoyenneté de l’Esprit. J’aborde ce sujet dans mon livre É urgente reeducar! (Il est urgent de rééduquer !). Parce que, si nous ne savons pas notre origine, tous nos actes pourront être équivoqués. Et ils vont tomber d’erreur en erreur.

Et si nous évaluions spirituellement les situations pour commencer à faire de nouveaux pas dans la bonne direction ? Avec cette connaissance, nous pouvons réaliser des changements comme il ne s’en est jamais produit auparavant. Si nous sommes, en premier lieu, Esprit, nous nous trouvons donc dirigés par des lois qui sont au-dessus des constructions juridiques les plus expressives de la planète Terre. Pourquoi ?! Le Code Hammourabi, le Droit Romain, la réforme du Code Civil, faite par Napoléon Bonaparte (1769-1821), sont d’une extrême valeur. Mais ils se limitent au savoir terrestre. Et nous, avant d’être des citoyens d’un pays, nous sommes des Citoyens Célestes. Nous devons partir de l’Esprit, qui est éternel, et par conséquent, étudier la manière dont il fonctionne.

8ème Forum International des Petits Soldats de Dieu, de la LBV

DES RICHESSES INCOMMENSURABLES
La Science, ou mieux, certains scientifiques, vivent à distance de ce concept car ils nient l’existence de la Vie au-delà de la Vie et avant la vie matérielle. Et, avec cet acte dogmatique, que font-ils ? Ils ferment devant eux la porte qui donne sur des champs très vastes. Ils n’accèdent pas aux richesses incommensurables ouvertes pour notre Âme, qui sont là à attendre que nous soyons réellement des hommes et des femmes libérés, capables d’affronter ce qui est établi comme infaillible. Rien ne peut être considéré comme immuable quand la Science est la découverte quotidienne de connaissances nouvelles et de mondes inconnus.

Combien de choses annoncées aujourd’hui comme des vérités inamovibles cesseront de l’être d’ici une demi-heure ? Qui a dit que vous, les enfants, ne comprenez pas cela ? Je parle à vos Esprits, parfois plus vieux que ceux des adultes, des gens aussi de valeur inestimable. C’est de là que vient mon intérêt d’en parler avec votre Âme. Donc, si nous sommes, par-dessus tout, des Êtres Éternels, nous devons partir du principe que le gouvernement de la Terre commence au Ciel.

Je reviendrai sur ce sujet.
____________________________
* Petits Soldats de Dieu — est la dénomination affectueuse et d’une profonde signification, par laquelle le regretté fondateur de la Légion de la Bonne Volonté, Alziro Zarur (1914-1979), a rendu hommage aux enfants depuis les débuts de la LBV.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de l’Âme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par l’intuition, l’environnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, l’Éthique, l’Honnêteté, l’Amour Fraternel ».