La mort est une utopie

Dans l’histoire de l’Égypte ancienne, avec ses constructions pyramidales surprenantes — pour les chercheurs d’aujourd’hui — nous observons de nombreux signes de croyance en la Vie Éternelle.

À Brasília, au Brésil, le Temple de la Bonne Volonté, le TBV, la Pyramide des Âmes Bénies, des Esprits Lumineux, est une avancée dans cette direction. L’un des plus grands atouts qu’il présente réside dans son universalité. Il y a des milliers d’années, les pyramides, dirons-nous, avec leur symbolisme de l’existence pérenne, étaient un privilège destiné à quelques-uns. Tandis que le message du TBV, avec l’Œcuménisme Total, abrite l’Humanité. Le culte de la mort, caractéristique d’un passé lointain, a laissé la place à la dynamique de la vie en plénitude.

Dans le Temple de la Paix, la vitalité humaine et spirituelle est alimentée par le pouvoir miséricordieux du « Grand Architecte de l’Univers », comme disent les frères maçons. Sur l’une de ses parois, j’ai inscrit cette directive inspirée par Jésus (Évangile de Jean 4, 23 et 24) : « Dans ce Temple, même les pierres clameront que Dieu est Esprit et qu’en tant que tel, Il doit être adoré en Esprit et en Vérité ».

Au TBV, l’Œcuménisme des Cœurs illuminé par la compréhension de la vie immortelle n’est pas une utopie, mais une pratique quotidienne. Les créatures sont réellement respectées. Il n’exclut jamais mais il agrège la sagesse originaire des lignes de pensée les plus diverses.

Clayton Ferreira

Nestor João Masotti

Qui partageait cette initiative d’union avec nous était notre regretté ami Nestor João Masotti, ancien président de la Fédération Spirite Brésilienne (FEB). Il est retourné au Monde Spirituel le 3 septembre 2014. D’ailleurs — il le croyait également ainsi— il est rentré à la maison, le plan d’existence d’où nous venons tous. À l’époque où il était secrétaire général du Conseil Spirite International, il a déclaré : « L’un des points que nous devons rechercher est l’entente entre toutes les religions. Naturellement, nous ne pouvons pas prétendre que tout le monde pense de manière absolument égale mais nous pouvons parfaitement chercher une manière pour nous de vivre ensemble de manière fraternelle. Et dans ce cas, le travail de la LBV devient très significatif car il aide les hommes à se rencontrer pour que nous vivions ensemble fraternellement même avec des points de vue doctrinaux, spiritualistes et religieux différents. »

La mort n’existe pas

Arquivo BV

Alziro Zarur (1914-1979), regretté fondateur de la LBV. 

Comme le pensait Nestor João Masotti, nous nous appliquons au développement de cette conscience : « La mort n’existe pas ! ». C’est la grande clameur du Temple de la Bonne Volonté, comme je l’écrivais à la fin des années 1980, dans la page intitulée « Quant à la Portée du TBV ». Il s’agit d’un éclaircissement essentiel dans la prévention du suicide, qui, d’après les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), conduit à la mort une personne toutes les 40 secondes sur la planète. C’est un problème mondial de santé publique qui doit être affronté par la société. Alziro Zarur (1914-1979), qui aurait eu 100 ans le 25 décembre 2014, nous a averti que « le suicide ne résout les angoisses de personne ». Débarrassons-nous de tous nos tabous et travaillons correctement pour l’empêcher. Qu’il ne manque pas, à partir des enfants, l’instruction spirituelle, morale, matérielle qu’il se doit et un secours d’urgence à ceux qui ont déjà manifesté des tendances suicidaires. L’Amour Fraternel est capable d’éviter de nombreuses tragédies !

Ainsi que la Vie, l’Espoir ne meurt jamais ! Se battre pour eux et persévérer dans le Bien sont de bons choix. 

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».