Sept faces qui révèlent Dieu

Le 21 octobre, il y a 28 ans, j’ai eu l’honneur d’inaugurer à Brasília, Brésil, avec l’aide indispensable du peuple, le Temple de la Bonne Volonté (TBV).

Depuis qu’il a ouvert ses portes, le TBV est, selon des données officielles du Secrétariat du Tourisme du District Fédéral (Setur), le lieu le plus visité de la capitale du pays.

Dans un article écrit pour le journal Folha de S.Paulo, le 9 août 1987, j’ai décrit l'esprit qui guide la pyramide des Sept Faces :

La construction du Temple de la Bonne Volonté, avec un unique autel et un trône exclusivement consacrés au Seigneur Dieu, a comme objectif suprême de réunir toutes les créatures, quelles que soient leurs croyances ou incroyances (l’athée est aussi fils de Dieu), en les conduisant à l’unité de la Foi Réalisatrice basée sur l’Œcuménisme sans restrictions. La Foi Réalisatrice est celle qui s’oppose à la foi paresseuse, égoïste. (...) Jésus a révélé à la Samaritaine, auprès du Puits de Jacob que : « Dieu est Esprit » et, pour cela, « bientôt, il ne sera plus adoré dans des temples en pierre faits par la main de l’homme ». Parce qu’il est Esprit, « Il cherche, pour Ses adorateurs, ceux qui L’adorent en Esprit et Vérité ». Le TBV est donc l'étape intermédiaire entre les temples de pierre et l’époque tant attendue où les hommes n'auront plus besoin de temples matériels pour prier Dieu. Natura non facit saltum. Parce qu'il constitue une étape transitoire, on peut lui appliquer ces mots s'inspirant des enseignements du Christ Planétaire : « Dans ce Temple même les pierres clameront que Dieu est Esprit et il importe qu’Il soit adoré en Esprit et en Vérité ».

Cela revient à dire que dans les temps à venir, cette conception restrictive où l’on n’adore Dieu que sous des toits matériels évoluera. Les temples, aussi louables qu’ils soient, ne seront pas essentiels.

Curieusement, dans cette ère idéale, sa fréquence sera la plus glorieuse de tous les temps de l’Humanité, parce que les hommes auront compris qu’ils ont Dieu à l’intérieur d’eux-mêmes. Personne n'osera plus les fréquenter comme s’il participait à un devoir social sans importance, un pique-nique, un défilé de mode. Un tableau qui attriste les croyants pénétrés de la divine mission des personnes religieuses et des sanctuaires. L'endroit préféré par Dieu pour Son culte est le cœur humain. Il n’y a ici aucune censure contre ceux qui vénèrent leurs temples pour adorer le Tout-Puissant. Autrement, comment construirions-nous le Temple de la Bonne Volonté à Brasília ?

Reprodução BV

Isaïe

Ce que nous concevons est un aperçu de ce qu’a annoncé le Christ. Un jour viendra où l’Humanité tout entière sera reconnue comme le Temple du Dieu Vivant — territoire sacré où tous pourront vivre en Paix, comme l’a prophétisé Isaïe dans l’Ancien Testament de la Bible Sacrée. L’Être Humain comprendra finalement que le Père Céleste dans Son infinie sagesse doit être recherché et vécu en tout lieu, durant toutes les secondes de l’existence. Les prêtres seront toujours des prêtres. Cela provient de leur âme : dans leurs temples et partout ailleurs. Les hommes de Foi se sentent ainsi partout dans le monde.

L’Homme peut essayer, mais en vain, de détruire les religions sur Terre : il n’arrivera jamais à éteindre la religiosité qui naît avec lui, même s’il est athée.

La journée de l’Œcuménisme

En hommage au Temple de la Paix, sur proposition du député fédéral Rodrigo Rollemberg, la date du 21 octobre a été déclarée officiellement à Brasília, Brésil, comme Journée de l’Œcuménisme. L'initiative a reçu le soutien d'autres parties du pays, comme les États de Rio de Janeiro, São Paulo, Mato Grosso, Paraná, et la ville de Novo Hamburgo/RS.

André Fernandes

O seu piso foi construído em granito com o desenho de uma espiral, de modo que, ao entrar na Nave, o peregrino percorra o caminho de cor escura, que gira em sentido anti-horário, representando a jornada difícil do Ser Humano, em busca de um ponto de equilíbrio. Na volta, caminha-se pela trilha de cor clara, que representa a nova jornada, iluminada por valores morais e espirituais. A tradição de caminhar pela Espiral e com os pés descalços foi criada pelos próprios peregrinos.

Durant tout le mois, un riche programme culturel, religieux et œcuménique célèbre les 28 ans du TBV, situé dans le SGAS 915, Lotes 75/76, Brasília/DF, Brésil.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».