Dieu a beaucoup de synonymes

Source : Extrait du livre Como vencer o sofrimento [Comment vaincre la souffrance], publié en avril 2002. | Mis à jour en juillet 2019.
Arquivo LBV

Victor Hugo

Tout ce qui naît de l’Amour Divin est véritablement sublime. Se basant certainement sur cette réalité, le dramaturge et poète français Victor Hugo (1802-1885) enseignait que « l’Esprit s’enrichit de ce qu’il reçoit, le cœur, de ce qu’il donne ».

Donc, sans l’Amour, qui est Dieu, l’être humain vit désorienté, loin de la Vérité, qui est Sa Parole : « [Père,] Ta Parole est la Vérité » (Évangile de Jésus, selon Jean 17, 17)

Si vous ne croyez pas en l’existence du Père Céleste, ne vous sentez pas exclu par mon affirmation. Pensez, alors, au bon sens, parce que ceux qui ne l’exercent pas vivent aussi sans gouverne.

Dieu a beaucoup de synonymes comme Amour, Fraternité, Solidarité, Compassion, Clémence, Générosité, Miséricorde, Altruisme, Justice et tout ce qui valorise la créature humaine en la conduisant à la Paix avec elle-même, et en l’étendant à autrui.

Le Visage Divin

Reprodução BV

Martin Luther

Par conséquent, le Créateur ne soutient pas les manifestations de haine en Son Saint Nom. Cette admonestation de Martin Luther (1483-1546) est donc très appréciée : « Je ne souhaite pas que les gens luttent pour l’Évangile par la force et le massacre. Le monde doit être conquis par la parole de Dieu ».

De quel Dieu parle le grand Réformateur ? De toute évidence, il ne se réfère pas au Dieu anthropomorphe, créé à l’image et à la ressemblance de l’homme, mais de Celui au sujet duquel Jean l’Evangéliste énonce, dans sa Première Épître 4, 16 : « Et nous, nous avons connu l’Amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est Amour, et celui qui demeure dans l’Amour demeure en Dieu, et Dieu en lui. »

Et la compréhension que Luther avait de Dieu était telle que le verset de sa préférence dans la Bible parle en soi, pour ceux « qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre » : « En effet, Dieu a tellement aimé le monde, qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point mais ait la Vie Éternelle. » (Évangile du Christ, selon Jean 3, 16)

Arquivo LBV

Dante Alighieri 

Le vieux prédicateur allemand savait qu’il n’y a pas d’autre voie, sinon l’Amour qui est synonyme de la Charité.

Un autre grand sage de l’Histoire, Dante Alighieri (1265-1321), dans La Divine Comédie, a écrit que c’est « l’Amour qui meut le soleil et les autres étoiles »

C’est pourquoi vivre loin de Lui, c’est être orphelin de l’Âme. Dieu n’a pas de moustache ou de barbe. Son Visage est l’Amour.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».