Le cœur d’une mère ne fuit pas la Douleur de son Fils

Une réflexion de Bonne Volonté extraite du livre « Jésus, la Douleur et l’origine de Son Autorité »

Les mots ne feront jamais défaut pour honorer la Très Sainte Marie, Mère de Jésus, Mère Universelle de l’Humanité, pour toute l’abnégation de son Esprit dès l’annonce céleste par l’ange Gabriel, lorsque la servante de Dieu a su que son ventre serait un abri de lumière pour le Sauveur des Peuples (Évangile selon Luc 1, 26 à 38). De tant croire en Son pouvoir et en Son Autorité, elle L’a incité à accomplir son premier miracle aux noces de Cana (Évangile selon Jean 2, 1 à 11). Elle a vu les réalisations divines du Maître Jésus croître, et en bonne mère qu’elle était, fière des merveilles dont elle témoignait, elle « gardait toutes ces choses dans son cœur » (Évangile selon Luc 2, 51). Et au moment crucial du Sublime Ministère Christique, elle a courageusement enduré avec son Fils Bien-Aimé l’indescriptible martyre qu’il a souffert.

Tela: Giovanni Sassoferrato (1609-1685)

Título da obra: Maria e o menino Jesus

D’ailleurs, la Bonne Nouvelle, selon Jean 19, 25, rapporte le soutien qu’Il a reçu des femmes dans cette dernière heure : « Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère, et la soeur de sa mère, et Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. »

J’ai écrit dans mon article « La femme dans la réparation des nations », que ces héroïnes, au moment suprême de la douleur, ne L’ont pas abandonné, en restant à Ses côtés dans un geste sans précédent de bravoure. Non, décidément, aucune action humaine ne peut progresser sans l’aide personnelle ou publique des femmes. L’Histoire regorge de preuves qui l’attestent.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».