Une Pédagogie de résultats

Le professeur d’éducation physique et sportive brésilien Douglas Pereira Dias a reçu une formation différenciée, dont les bases ont été renforcées par la Pédagogie de l’Affection que nous développons avec les enfants jusqu’à 10 ans, complétée ensuite – à partir de 11 ans – par la Pédagogie du Citoyen Œcuménique.

José Gonçalo

O professor Douglas Pereira Dias ministra aula de Educação Física para alunos da Escola da LBV, em Taguatinga, DF.

L’histoire de son succès a débuté il y a plus de 20 ans, quand il a commencé ses études, encore très jeune, à l’École maternelle Alziro Zarur à Taguatinga/DF. Aujourd’hui, il fait partie de l’équipe de professionnels de la LBV qui offre un enseignement de qualité aux tout-petits, assistés par l’Institution dans le District Fédéral. « La sensation est très bonne, parce que je peux dire que la LBV a fait et fait partie de ma vie. J’y suis entré très jeune, à l’âge de 2 ans. À cette époque-là, il ne m’est jamais passé par la tête que je pourrais y revenir en tant que professeur. Aujourd’hui, quand je donne des cours, je me revois dans ces enfants », a-t-il raconté. Selon lui, dans son enfance, l’école de la LBV à Taguatinga possédait déjà « un espace ample, bien organisé, arborisé, une grande cour, des parcs. Je me souviens aussi que tous les enseignants nous accueillaient avec le sourire, et ça me faisait plaisir d’aller à la LBV ».

Et voici un rêve que Douglas souhaite voir se réaliser dans l’avenir : « Un jour, si Dieu le veut, je voudrais rencontrer un élève qui me dise : « Vous avez été mon professeur là-bas, à la LBV. Vous faisiez partie de ma vie, vous m’avez appris des valeurs. Aujourd’hui, je suis avocat, par exemple, et je me souviens que vous m’avez appris le respect, le travail d’équipe. » Ce sera ma plus grande récompense. »

José Gonçalo

Qu’il en soit ainsi, professeur ! C’est également le but de tous les éducateurs de la Légion de la Bonne Volonté.

Et afin de continuer à obtenir de bons résultats, nous promouvons chaque année le Congrès International d’Éducation. En 2016, la 16ème édition du congrès était axée sur le thème « La socialisation des savoirs dans l’apprentissage collectif : une vision au-delà de l’intellect ».

Vivian R. Ferreira

Maria Suelí Periotto

La pédagogue Maria Suelí Periotto, doctorante en sciences de l’Éducation à la PUC (Université Pontificale Catholique) de São Paulo où elle a obtenu un diplôme de master, nous informe que : « La rencontre promeut des conférences et des ateliers pédagogiques qui contribuent à la formation continue des chercheurs, des enseignants, des élèves, des parents, des professionnels liés à l’Éducation et de toute autre personne intéressée. Au cours du Congrès, les sujets sont traités en visant un enseignement qui associe la qualité pédagogique à la Spiritualité Œcuménique, pour construire une Culture de la Paix, comme le propose la ligne éducative de la LBV ».

Vivian R. Ferreira

Ivani Fazenda, Eloisa Bombonatti, Valéria Bussola Martins et Vasco Pedro Moretto.

Parmi les intervenants qui ont participé aux éditions précédentes de l’événement, plus précisément de la 13e édition, se trouvent la professeure Ivani Catarina Arantes Fazenda, chercheuse à l’UNESCO, docteur en anthropologie à l’USP, titulaire d’un master en Philosophie de l’Éducation à l’Université Pontificale Catholique de São Paulo (PUC-SP) ; la journaliste Eloisa Bombonatti, titulaire d’un master en Méthodologie de l’Enseignement de la Langue Portugaise, spécialiste des élèves ayant des problèmes d’apprentissage, psychopédagogue et licenciée ès Lettres ; Valeria Bussola Martins, titulaire d’un doctorat et d’un master en Lettres de l’Université presbytérienne Mackenzie et professeur de Lettres dans l’enseignement supérieur à l’Université Mackenzie ; le professeur Vasco Pedro Moretto, titulaire d’un master en Didactique des Sciences de l’Université Laval au Québec, Canada, d’une maîtrise de Physique de l’Université de Brasília (UnB) et ayant suivi une spécialisation en Évaluation Institutionnelle à l’Université Catholique de Brasília (UCB).

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».