Du Nouveau Commandement de Jésus à la Paix

Jésus est le Pain Vivant qui descend du Ciel pour alimenter les créatures humaines et spirituelles, puisque la mort n’interrompt pas la Vie. Il nous a dit :

« Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement » (Évangile du Christ Œcuménique selon Jean, 6 : 51).

Tela: Peter Paul Rubens

Título da obra: A ceia em Emaús.

La Sainte Bible, entendue et vécue en Esprit et Vérité à la lumière du Nouveau Commandement du Christ Œcuménique, est la table abondante à laquelle, sous les auspices de l’Amour Divin, nous pouvons tous nous nourrir de lui :

« Voici que Je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, J'entrerai chez lui, Je souperai avec lui, et lui avec moi. Celui qui vaincra, Je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi J'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur Son trône de gloire. Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises du Seigneur !» (Apocalypse de Jésus selon Jean, 3 : 20 à 22 — Lettre à l'Église de Laodicée).

La règle parfaite pour l’étude et le vécu, qui éloigne la haine et le fanatisme de l'interprétation de l'Écriture Biblique, est, nous le redisons, le Commandement Nouveau du Chef Divin, l’Ordre Suprême de Dieu, la Science Universelle du Christ Œcuménique :

« Aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés. Seulement ainsi tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez le même Amour les uns pour les autres.» (Bonne Nouvelle selon Jean, 13 : 34 et 35, Bible de Jérusalem).

Divulgação

Sérgio Vieira de Mello

Il y a ceux qui pensent, comme si c’était un fatalisme, qu’ils attribuent en censure aux mystiques, que la guerre est indissociable de l’Être Humain, sans qu’il y ait d’autre possibilité de progrès rapide. Naturellement, on en trouve qui se trompent. Peut-être, la résolution de s'opposer à tout obstacle et lutter sans crainte pour des temps de fait plus pacifiques leur fait-elle, pour le moment, défaut. Cela demande une dose décisive d’audace : aller contre ce qui serait, comme certaines «coutumes millénaires» ruineuses l’«ont décidé», d'être la voie inexorable des masses. Mais il y a de nombreux intrépides. Sérgio Vieira de Mello (1948-2003), diplomate brésilien mort en mission de Paix au service de l’ONU en Irak, fut l’un d’eux. Je n’affirme pas que l’instinct assassin va disparaître d’une heure à l’autre de la face de la Terre, à moins que ne se manifeste une volonté supérieure à la nôtre : celle de Dieu. Je n’accepte seulement pas les modèles radicaux, considérés comme un réalisme inébranlable, qui paralysent la société. Disons, pour argumenter, que, si la guerre survenait, nous aurions à l’affronter avec tout le courage nécessaire. Il n’est pas question de fuir quoi que ce soit. Cependant, un jour, la Fraternité et la Justice vont changer et améliorer le sort accidenté des individus, des familles, des patries.

Quand la créature se purifie, tout se transforme autour d’elle.

shutterstock

Un Message Divin

J’insiste donc, à la fin de cette page, sur le Message Divin d’un Seigneur toujours soucieux du bien-être des peuples : « Je vous laisse la Paix, Je vous donne ma Paix. Ce n'est pas à la manière du monde que Je vous la donne. Je vous donne la Paix de Dieu que le monde ne peut vous donner. Que votre cœur cesse de se troubler et de craindre. Parce que Je serai avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde !» (Évangile de Jésus selon Jean, 14 : 27 et 1 ; et Matthieu, 28 : 20).

Cependant, Lui, avec la valeur suprême que nous connaissons tous, ne s’est pas autorisé à laisser le fléau pour repousser les vendeurs dans le magnifique Temple de Jérusalem (Évangile selon Jean, 2 : 15).

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».