Des prisons fermées

L’instruction de l’intellect ne suffit pas pour former un véritable citoyen du troisième millénaire, qui a... mille ans pour développer un nouveau type de civilisation. Au cerveau, il faut joindre le bon sentiment.

Carlos César Silva
Arquivo LBV

Victor Hugo

La peur naît de l’ignorance. C’est pourquoi celui qui ouvre des écoles et spiritualise le savoir éclaire les Âmes et ferme les prisons. Le dramaturge et poète français Victor Hugo (1802-1885) assurait que « celui qui ouvre une porte d’école, ferme une prison ». Il est urgent de disséminer la Pédagogie de l’Affection — donc, de l’Amour, c’est-à-dire, de la Charité — et la Pédagogie du Citoyen Œcuménique, toutes les deux sont supplémentaires et indispensables pour soutenir l’Âme. Il s’agit des médicaments énergiques pour la guérison des maladies, à commencer par les maladies psychiques qui nuisent à l’absorption des leçons nécessaires pour l’enrichissement intellectuel des élèves. Le bon goût de la vie est un apprentissage infini.

Un peuple libre

Divulgação

Malcolm X

Un peuple instruit est un peuple libre. Il est essentiel pour le progrès qu’il y ait des masses populaires de plus en plus instruites, éduquées et spiritualisées, parce que sans Amour et esprit solidaire, il ne peut y avoir de société en paix. Par conséquent, ayant accès à une existence digne et plus heureuse, matériellement et moralement parlant.

Arquivo BV

Alziro Zarur   

Malcolm X (1925-1965), musulman, grand leader noir nord-américain, quand il surmonta les revers de sa pénible trajectoire, déclara : « Les seules personnes qui ont vraiment changé l’histoire sont ceux qui ont changé la pensée des hommes sur eux-mêmes. » Alziro Zarur (1914-1979) proclamait que « gouverner c’est enseigner à chacun à se gouverner soi-même ». Et il n’y a pas d’autre voie, sinon celle de l’Éducation basée sur la Spiritualité Œcuménique, sans oublier la bonne santé, physique et mentale, qui est fondamentale pour la conquête d’un bon emploi.

Oisiveté et sépulture

Divulgação

Sêneca

Je dis souvent que les miettes d’aujourd’hui sont le copieux repas de demain. Alors ne perdons pas non plus de temps, de capacité, de talent et d’intelligence avec les sophismes de la paresse. Le philosophe stoïcien Sénèque, né en Espagne (4 av. J.-C. - 65 ap. J.-C.) et qui a eu le triste sort d’être précepteur de Néron (37 - 68 ap. J.-C.), a protesté contre les railleurs, en disant : « Le loisir sans les lettres est une vraie mort ; c’est la sépulture d’un homme vivant. » De fait, toute facilité excessive est un aval pour le tombeau le plus proche, physiquement ou moralement envisagé.

L’Éducation existe pour libérer l’être humain. Mais avec l’indispensable Spiritualité le sublime. Voilà la Pédagogie de Dieu, qui prépare l’individu à vivre la Citoyenneté Œcuménique, planétaire, basée sur le plein exercice de la Solidarité.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».