Le Retour Triomphal de Jésus

Le but suprême de la Religion de Dieu, du Christ et de l'Esprit Saint est de préparer les voies du Retour Triomphal de Jésus sur Terre. Le Sauveur des Peuples a fait la Divine Promesse – enregistrée dans les passages de Son Évangile-Apocalypse Saint et sacré – de Son retour à l'orbe qu’il a fondé comme coauteur avec Dieu.

Tela: James Tissot (1836-1902)

Jean

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Le monde [la planète Terre] a été fait par Lui. Tout par Lui a été fait, et sans Lui n'a été fait rien de ce qui existe, Jésus Christ ! (Évangile selon Jean 1, 1-3).

C’est pourquoi nous ne nous lassons pas de prêcher au monde la Bonne Nouvelle, la plus grande de tous les temps, pour le soutien permanent du débat fraternel sur le sens très avancé du Sublime Retour du Maître Divin :

— Je reviendrai !

Jésus (Jean 14, 3 et 28)

Le texte initial que je vous présente a été extrait de mon livre Les Prophéties sans Mystère, au chapitre « Les Racines Spirituelles d'une Politique Supérieure ».

Bonne lecture !

Le Retour de Jésus sur les nuées va bien au-delà de son sens littéral

Tela: Guido Reni (1575-1642)

Matthieu

Qu’exprime le fait que Jésus vienne sur les nuées, au-delà de la compréhension littérale décrite ici ? Cela veut dire que, quand Il reviendra, tous les domaines de la connaissance humaine doivent Lui être rendus, non seulement la Religion, mais aussi la Politique, la Philosophie, la Science, l’Économie, l’Art, le Sport et tout le reste, car c’étaient des talents que le Seigneur de la moisson a confié à Ses serviteurs afin qu’ils les multiplient tandis qu'Il partait en voyage. À Son retour, il rend « à chacun selon ses œuvres » (Évangile de Jésus selon Matthieu 16, 27) : à ceux qui ont respecté leurs engagements, le prix de l'honneur, à ceux qui les ont méprisé, la sanction correspondante (Parabole des Talents, Évangile selon Matthieu 25, 14-30). Dans la moisson de Dieu, le crime de l'impunité qui a entraîné des peuples entiers à tant de maléfices ne peut pas prospérer.

« Voici, Jésus vient sur les nuées », cela veut dire qu’Il provient d'en Haut, où nous, quelle que soit notre croyance ou incroyance, nous devons élever toutes ces choses qui ont été souillés par le mépris de certains, pour recevoir la véritable illumination. Il est temps pour l'Humanité de regarder vers le haut.

Arquivo BV

Alziro Zarur

« Jésus est le Soleil de la Charité », nous enseignait Alziro Zarur, et je complète : Et, étant Divin, l'Astre-Roi ne provoque pas d'ombres.

Donc, quand tous seront vraiment disposés à vivre sous cette Luminosité Céleste, la Politique ne sera plus une chose ténébreuse. Les croyances se libèreront de cette part de Babylone qui intègre tout où l'homme met la main. L'Économie ne sera plus cette Babel mondiale que les gens ne comprennent pas, parce qu'il en est ainsi : des multitudes abandonnées en faveur de l'abondance pour un groupe ou un autre, une nation ou une autre.

« Voici, Jésus vient sur les nuées, et tout œil Le verra » (Apocalypse 1, 7), c’est-à-dire, Il vient élever la Religion, la Science, la Politique, la Philosophie, l’Art, l’Économie, le Sport et tout le reste à cette lumière qui descend d'en Haut, apportée par Lui dans son Retour magnifique, littéralement ou spirituellement accompli.

« Et tout œil Le verra », aucun œil ne sera empêché de percevoir la clarté du Christ se refléter sur tous les progrès nés du génie humain mais qui, en même temps, ont subi la souillure de la partie de Babylone que, malheureusement, les créatures persistent à cultiver au cours des siècles.

Tela: Rembrandt (1606-1669)

Paul

Jésus venant sur les nuées exprime le fait qu'Il vient dans la plénitude de Sa Force Morale, de Son Autorité, de Sa Grandeur. Lui seul peut effacer des esprits toutes les créations de la pensée sans gouverne, afin qu'ils puissent briller, en nous éclairant avec la Partie Divine de la Religion, de la Politique, de la Science, de la Philosophie, de l’Économie, de l’Art, du Sport et de quoi que ce soit d’autre. Voilà la Politique de Dieu : montrer que, dans la Sainte Bible, depuis le premier livre du Pentateuque Mosaïque jusqu'à l'Apocalypse, il y a des réalités qui sont des lumières pour nous, pour autant qu’elles soient analysées en suivant l'avertissement de l'Apôtre Paul :

les choses de l'Esprit de Dieu (…) c'est spirituellement qu'on en juge. (Première Épître aux Corinthiens 2, 14).

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de l’Âme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par l’intuition, l’environnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, l’Éthique, l’Honnêteté, l’Amour Fraternel ».