La conduite de la pensée : des ailes ou des menottes ?

Source : Réflexion de Bonne Volonté extraite du livre Jésus, la Douleur et l’origine de Son Autorité, de novembre 2014.

La tradition populaire enseigne que « la pensée est une force ». Alors, chers amis qui me lisez attentivement : mentalisons à chaque instant le meilleur possible, c’est-à-dire, le Bien pour les autres et pour nous. Les conséquences bénéfiques, si nous avons toujours l’enthousiasme, seront patentes, dans la mesure où nous nous sentirons fortifiés par la Divine Autorité de Jésus qui n’a jamais faibli face aux épreuves et nous incite à les vaincre avec Lui.

Reprodução BV

André Luiz et Chico Xavier

Dans l’ouvrage Dans les Domaines de la Médiumnité, l’Esprit André Luiz, par l’intermédiaire du médium Chico Xavier (1910-2002), enregistre un éclaircissement précieux d’un mentor spirituel sur l’importance d’éduquer notre âme en suivant le droit chemin de l’Amour de Dieu :

« Surveillons la pensée en la purifiant dans le travail incessant du bien, afin que nous jetions loin de nous la chaîne du forçat capable de nous attacher à d’obscurs processus de la vie inférieure.

« C’est de la forge vivante de l’idée que sortent les ailes des anges et les menottes des prisonniers.

« (...)

« Mes amis, croyez !...

« La pensée pure et opérante représente la force qui nous entraîne de la haine à l’amour, de la douleur à l’allégresse, de la Terre au Ciel...

« Cherchons la conscience de Jésus pour que notre conscience reproduise Sa perfection et Sa beauté !...

« Sachons refléter Sa gloire et Son amour afin que la lumière céleste se réfléchisse sur les âmes, comme la splendeur solaire s’étend sur le monde. » (C’est nous qui soulignons.)

Tela: Jean-Baptiste de Champaigne (1631-1681)

Título da obra: O Sermão da Montanha.

Ainsi soit-il ! C’est pourquoi, dans la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint, nous cultivons la Syntonie triple avec Jésus : celle de la Bonne Pensée, de la Bonne Parole et de la Bonne Action.

Reprodução BV

Antoine de Saint-Exupéry

Le pilote et écrivain français Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) a averti quiconque voudrait bien l’écouter : « Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. »

Ces paroles de l’auteur du Petit Prince sont un avertissement sérieux aux séducteurs irresponsables.

Face à cela, seul un fou sèmera le mal qu’il regrettera désespérément par la suite.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».