Un Médicament Divin dans les heures de tourmente

Un cœur joyeux est un excellent remède.
(Proverbes 17, 22)

La Charité, création de Dieu, est le sentiment qui maintient un être en vie pendant les heures de tourmente de son existence. Elle nous invite à regarder plus haut et au-delà, de manière à reconnaître la Lumière qui descend des Parages Célestes pour nous aider à exhorter : « Sois fort et courageux ; n’effraie point et ne t’épouvante point, car le Seigneur, ton Dieu, sera avec toi partout où tu iras » (Livre de Josué 1, 9).

Reginaldo Souza

     

Dans toutes les phases de la vie et surtout à l’heure de la douleur, au lieu de lamentations, n’oublions pas la Charité et pratiquons-la avec dévotion et avec joie. C’est un Médicament Divin pour l’Âme, visant à nous libérer, par l’action efficace au profit de notre prochain, des chaînes de la souffrance.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».