Recette d’un jeune pour les jeunes

Arquivo BV

Alziro Zarur

En 1961, j’ai écrit un document* adressé à la Jeunesse brésilienne, alors que j’avais déjà le rôle important de secrétaire particulier du regretté Fondateur de la Légion de la Bonne Volonté (LBV), Alziro Zarur (1914-1979). À cette occasion, n’ayant que 19 ans, j’ai invité celle-ci à serrer les rangs autour du grand Idéal de la Bonne Volonté, pour un Brésil meilleur et pour une Humanité plus heureuse. Dans la suite, à la demande de mes éditeurs, j’apporte ce message qu’ils m’ont suggéré d’appeler Recette d’un jeune pour les jeunes :

Jeune éclairé du Brésil : Toi qui luttes pour le bien-être du peuple brésilien, pourquoi te trompes-tu ? Seul le Nouveau Commandement de Jésus apportera l’équilibre social à notre Patrie !

Jeunes gens de Bonne Volonté : Le Brésil a été une colonie ; puis, un vice-royaume ; ensuite, un royaume uni à celui du Portugal et Algarve ; puis est venu l’Empire ; la République ; une échelle ascensionnelle construite par ceux qui ont vu dans ces changements la solution des problèmes qui accablent le peuple. La plupart sont morts désillusionnés. Pourquoi ? Voyons ! Personne ne s’est souvenu que seul l’Amour de Jésus réalise les modifications pour le progrès.

Étudiant du Brésil : Réveille-toi pour le Maître ! Nous ne t’invitons pas à suivre un Jésus statique, incompréhensible, absent ! Non ! Le Jésus du Nouveau Commandement – « Aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés » – c’est le Jésus de la réforme vers le meilleur, Jésus de l’anti-misère, Jésus de l’accomplissement des Lois protégeant les humbles.

Gabriel Estevão

Il t’attend avec les outils du progrès dans la Religion de Dieu !

Jeune de Bonne Volonté qui recherche l’équilibre social, raisonne avec moi : sur la scène mondiale, chaque peuple, chaque continent a sa fonction dans le monde, comme le savent les Initiés Spirituels :

L’Asie : la fonction métaphysique ;
L’Europe : la fonction rationnelle ;
La Russie : la fonction révolutionnaire ;
Les États-Unis : la fonction économique ;
Notre Brésil : la fonction cosmico-pacificatrice.

Et comment transmettre cette Paix ? Ce ne sera pas à travers la paix armée, mais avec l’accomplissement du Commandement Nouveau de Jésus, révélé par la Religion de Dieu.
__________________
* Publié dans Gazeta de Notícias, traditionnel périodique de Rio de Janeiro, le dimanche 15 octobre 1961.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».