Une Éducation basée sur la Spiritualité Œcuménique

Source : Réflexion de la Bonne Volonté extraite de la nouvelle édition du livre « Directives Spirituelles Sacrées de la Religion de Dieu, du Christ et de l’Esprit Saint », volume 1, octobre 2017. | Mis à jour en novembre 2018.
Reprodução BV

Gandhi

L’absence de Solidarité, de Fraternité, de Générosité a provoqué un grand déphasage entre le progrès matériel et la maturité spirituelle et morale. D’où notre avertissement fraternel : il est temps d’apaiser les passions. Si, pour donner un simple argument, la planète Terre ne progresse pas, les plus grands perdants seront ses habitants. De surcroît, il est toujours grand temps de surmonter les ressentiments. Toutefois, il n’y aura pas de Paix tant que persisteront les discriminations cruelles et les inégalités sociales criminelles provoquées par la cupidité, que nous devons combattre par une Éducation efficace basée sur la Spiritualité Œcuménique. Si nous ne choisissons pas des voies similaires, nous serons condamnés à la réalité dénoncée par Gandhi (1869-1948) : « À moins que les grandes nations n’abandonnent leur désir d’exploitation et l’esprit de la violence dont la guerre est l’expression naturelle et la bombe atomique la conséquence inévitable, il n’y a aucun espoir de paix dans le monde. »

La solution est en Dieu

Un bon terme peut toujours surgir lorsque les individus s’y emploient loyalement. Et cela a fait que la civilisation, du moins ce que nous voyons ici comme telle, a miraculeusement survécu à ses pires moments de folie. La sagesse du Talmud transmet son message pratique : « La Paix est au monde ce qu’est le levain à la pâte. »

Exact !

Arquivo BV

Martin Luther King Jr. 

Il y en a qui préfèrent se référer à l’esprit religieux en mettant en évidence les déviations pathologiques qui se sont produites au cours des millénaires. (En aucun cas je n’inclus dans ces commentaires les historiens et analystes de bon sens.) Je crois que cette conduite belliqueuse qui a souillé de sang l’histoire doit d’urgence être éloignée de nos cœurs par la force des actes justes, car les raisons qui doivent nous faire fraterniser sont supérieures à celles qui contribuent à attiser les rancœurs. La haine est une arme tournée contre la poitrine de celui qui hait. Cet avertissement du pasteur Martin Luther King Jr. (1929-1968), qui n’a pas nié sa propre vie aux idéaux qu’il défendait, est donc très opportun : « Nous avons appris à voler comme des oiseaux et à nager comme des poissons, mais nous n’avons pas appris l’art de vivre ensemble comme des frères. »

De fait, le miracle que Dieu attend des êtres spirituels et humains est qu’ils apprennent à s’aimer, afin de ne pas sombrer irrémédiablement dans la folie, comme dans la recherche pour l’utilisation belliqueuse de l’antimatière.

Le meilleur autel pour la vénération du Créateur, ce sont Ses créatures. Il devient urgent que l’Humanité montre de l’humanité. 

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».