Newton, la goutte et la Vie Spirituelle

Arquivo BV

Alziro Zarur

Oswaldo Cruz 

Dans le journal Correio Braziliense du 10 février 1987, j’ai rappelé la maxime du grand savant, médecin, bactériologiste, épidémiologiste, le Dr Oswaldo Cruz (1872-1917), qu’Alziro Zarur (1914-1979), regretté fondateur de la Légion de la Bonne Volonté (LBV), citait très souvent et qui nous sert également d’incitation permanente dans le domaine de l’enseignement : « Ne pas se décourager pour ne pas démériter ».

Arquivo BV

Isaac Newton

C’est cela ! Il s’agit simplement d’une éducation de qualité supérieure, non seulement dans le domaine de l’intellect, mais aussi dans ce que nous sommes en substance : Esprit. On peut répliquer que la Science n’a pas encore prouvé la réalité de la Vie après la mort. Cependant, nous devons cogiter sur le fait que la glorieuse Science, sans laquelle nous ne pourrions plus subsister sur cet orbe, est, en termes modernes, trop jeune pour que certains de ses vigoureux défenseurs l’intronisent comme détentrice de toute la Vérité. Allons, ce serait du pur dogmatisme ! Par conséquent, tout sauf de la Science. Il reste beaucoup à investiguer. Sir Isaac Newton (1643-1727), qui n’a pas besoin d’une présentation, pondérait : « Ce que nous savons est une goutte, ce que nous ignorons est l’océan ».

shutterstock

Face à l’admonestation du sage énonciateur de la Loi de la Gravitation Universelle, qui était un déchiffreur courageux de l’Apocalypse, je suis amené à réfléchir sur la Vie Spirituelle, surtout à la lumière de ce que cet Anglais notablement humble concluait : « Je ne sais pas ce que j’ai pu paraître aux yeux du monde, mais à mes yeux, il me semble que je n’ai été qu’un enfant jouant sur le rivage, heureux de trouver de temps à autre un galet plus lisse ou un coquillage plus beau que les autres, alors que le grand océan de la vérité s’étendait devant moi, encore inexploré ».

La Science n’est pas un dogme. C’est la raison pour laquelle le devoir de penser et le comportement scientifique impartial face à la Vérité sont des attributs du scientifique authentique. C’est pourquoi, j’affirme toujours : ce que la Religion intuitionne, la Science le prouvera un jour au laboratoire.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de l’Âme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par l’intuition, l’environnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, l’Éthique, l’Honnêteté, l’Amour Fraternel ».