L’Être Humain a été créé pour la Vie

Article publié dans le journal Diário Popular de São Paulo/SP, en janvier 1998.

L’être humain doit être fier d’exister et se battre inlassablement pour la Vie. Se vaincre soi-même de façon à conquérir, pour toujours, sa dignité spirituelle, « trésors dans le ciel, où ni la teigne ni la rouille ne détruisent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent » (Évangile de Jésus selon Matthieu 6, 19 et 20).

Arquivo BV

André Luiz

« Le vainqueur est celui qui se vainc lui-même », préconisait André Luiz (Esprit). Dieu, qui est la Vie, pour la Vie l’a créé. Napoléon Bonaparte (1769-1821) disait que la plus forte des figures de rhétorique est la répétition.

tela: Jacques Louis David (1748-1825)

Napoléon Bonaparte

Il est bon de réitérer cet avertissement de Jésus : « Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Ne le croyant pas, vous êtes grandement dans l’erreur. » (Bonne Nouvelle du Christ selon Marc 12, 27).

Voilà pourquoi, lorsque la mort l’atteint, il n’en hérite pas l’oubli ou l’oisiveté pérennes, mais de plus en plus de Vie... Dieu ne nous a créés pour nous tuer.

Arquivo BV

Graham Greene

Graham Greene (1904-1991), le célèbre écrivain anglais, a conclu plein d’espoir dans ses méditations que « notre monde n’est pas tout l’univers. Peut-être y a-t-il un endroit où le Christ n’est pas mort. »

Or, nous savons avec certitude que cette dimension splendide est une réalité. Le Maître lui-même a laissé dans son Évangile selon Jean 14, 1-3 cette révélation pour conforter ses disciples afin qu’au cours des millénaires, ils persévèrent jusqu’à la fin :

« Jésus conforte les disciples
Tela: James Tissot (1836-1902)

Detalhe da obra intitulada: A Oração do Senhor.

« 1 Que votre cœur ne se trouble point ; croyez en Dieu, croyez aussi en moi. 

2 Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père ; s’il en était autrement, je vous l’aurais dit, car je vais vous y préparer une place.

3 Et lorsque je m’en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi. »

Avant et après la Vie, il y a la Vie. Dites non au suicide !

Tela: Rembrandt (1606-1669)

Paul

Ceux qui cherchent le suicide succombent dans l’erreur, parce que la parque leur offusquera les yeux, eux qui cherchaient l’ombre d’une prétendue inaction, avec plus de lumière, c’est-à-dire, plus de Vie, en leur demandant sévèrement des comptes sur d’anciens engagements qu’ils ont pris. Avant et après la Vie, il y a la Vie et les Lois incorruptibles qui la régissent universellement.

Rappelons-nous l’avertissement de l’Apôtre Paul : « On ne se moque pas de Dieu ; car ce qu’un homme sème, cela aussi il le moissonnera. » (Épître aux Galates 6, 7).

La plus grande des réformes : celle de l’être humain

La Terre est très belle ! Elle invite au succès. Mais l’être humain n’a pas toujours su la respecter. C’est pourquoi la réforme principale est celle de l’être humain lui-même. Il est urgent, dans cette fin de cycle, que celle-ci précède toutes les autres. D’où l’importance de l’Éducation basée sur la Spiritualité Œcuménique, le pas le plus sûr qu’une nation puisse faire vers la liberté de son peuple, car plus celui-ci sera ignorant, plus il sera esclave.

La Vie est une conquête quotidienne. Une leçon de Foi Réalisatrice sollicitée à chaque instant, de sorte que nous ne tombions pas dans l’oisiveté, mère et père des pires maux qui affligent l’Esprit et par conséquent font souffrir le corps physique et le corps social.

En vérité, il ne suffit pas d’avoir bien agi hier. Il est nécessaire de mieux marcher aujourd’hui et encore plus glorieusement demain.

Eau stagnante : vase. Vie oisive : enfer

Arquivo BV

Schopenhauer

Bien à propos, ces mots de Arthur Schopenhauer (1788-1860) : « La vie est dans le mouvement » a dit Aristote avec raison : de même que notre vie physique consiste uniquement dans un mouvement incessant et ne persiste que par lui, de même notre vie intérieure, intellectuelle demande une occupation constante, une occupation avec n’importe quoi, par l’action ou par la pensée ».

Arquivo BV

Goethe

Goethe (1749-1832) a observé que « Une vie oisive est une mort anticipée ».

Arquivo BV

Oliver Goldsmith

Et Oliver Goldsmith (1728-1774) suggère que : « À l’image de l’abeille, nous devrions faire de notre industrie notre amusement. » Dieu est le Créateur de l’Univers, la Vie Suprême, dans laquelle survivent toutes Ses créatures. Le Cosmos est donc une dynamique. Dans Son Évangile selon Jean 5, 17, Jésus, le plus grand des penseurs, résume tout : « Mon Père travaille jusqu’à présent. »

Hubble & NASA

Dans ces moments de transition accentuée, aucun pays ne peut se développer sans promouvoir le développement social et durable, l’éducation et la culture, l’art et le sport fondés sur la Spiritualité Œcuménique, afin qu’il y ait une prise de conscience socio-environnementale, l’alimentation, la sécurité, la santé et le travail pour tous, dans la formation du Citoyen Planétaire.

L’existence humaine sans activité productive et sans loisirs est la propre mort pour le citoyen.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».