À la recherche de l’équilibre

Maintenant, plus que jamais, il devient indispensable de vivre l’Amour Solidaire Divin, parce qu’il est le seul capable d’éloigner de la Terre les ténèbres du crime, de la misère et de la douleur quand il est compris et mis en œuvre — dans tout son pouvoir de compassion, juste et, par conséquent, efficace —, non seulement par la Religion, mais aussi par la Politique, par la Science, par l’Économie, par l’Art, par le Sport, par les relations internationales, par le travailleur le plus simple et par l’homme public le plus en vue.

Divulgação
Divulgação

João Bosco

En réalité, l’être humain, le sachant ou non, recherche instinctivement l’équilibre, qui ne peut qu’advenir de l’exercice de la Fraternité, la grande oubliée — comme s’en désolait Don João Bosco (1815-1888) — de la trilogie de la Révolution française (Liberté, Égalité, Fraternité), tant et si bien que sa place est à la fin de la devise réformiste, quand elle devrait en occuper l’avant-garde. Voilà donc ce que cela a donné, avec tant de gens guillotinés. (...)

Arquivo LBV

Victor Hugo

Ce n’est pas sans raison que le notable écrivain Victor Hugo (1802-1885) a déclaré : « Sans Fraternité, il ne peut y avoir de paix. ».

 
 

La paix ne se construit qu’avec la tolérance

Bezerra de Menezes

Le visionnaire français inspiré a tout à fait raison. N’abdiquons donc pas les mesures pratiques pour la construction de cette société nouvelle et fraternelle, car, comme le révèle l’Esprit Dr Bezerra de Menezes (1831-1900), à travers la psychographie de Chico Periotto : « La Paix, la Paix tant désirée, est le rêve de tous, du Monde Spirituel et de la Terre. La Paix ne se construit qu’avec la tolérance. Il est impossible de croire que le chemin de la guerre, la haine et la violence puisse générer la Paix véritable. Mais le monde suit des chemins inattendus. Il est donc vraiment important que nous exercions le chemin de l’Œcuménisme et de la fraternisation entre les pays ».

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».