Vaincre la souffrance du corps de l'Âme

En général, les institutions sont fondées en fonction de ceux qui nécessitent des biens matériels, destitués de ce que les yeux péniblement témoignent. Cependant, la souffrance des gens va bien au-delà de ce qui se prouve dans la triste vision de la pauvreté humaine. La douleur ne se retrouve pas seulement pas dans les baraques, dans les huttes, dans les bourbiers, les jours et les aubes, au cours desquels la LBV, sans interruption, ramasse les mendiants avec la Ronde de la Charité* (venant au secours du Peuple depuis près de cinquante ans). Les angoisses sont également, et féroces, dans les grandes demeures, dans les appartements de luxe, dans les palais, où l’Amour n’habite pas toujours. Et il n'y a pas de plus grande souffrance que son absence.

Vivian R. Ferreira

Clamant pour la tranquillité de l’âme

Arquivo BV

Alziro Zarur

Là, dans ces ambiances raffinées, des mères pleurent également l’incompréhension de leurs enfants, et des enfants souffrent de l’abandon de leurs parents ; des couples ne s’entendent pas ; des malades entourés de soins médicaux, mais sans le soutien des cœurs qu’ils aiment le plus (...). Nous affrontons tous des problèmes. Tous ! Si le drame n’est pas strictement personnel, nous souffrons pour un être très chéri. Un monde de paradoxes, de contrastes impensables. En dernière analyse, nous sommes de simples êtres faillibles, clamant pour la tranquillité de l’âme ; désirant instinctivement la concorde, alliée à la connaissance de la Vérité, de préférence la Vérité Divine. Jésus, l’Ami qui n’abandonne pas l’ami au milieu du chemin, possède la capacité d’illuminer intimement les créatures. Alziro Zarur (1914-1979) enseignait : « Aucune souffrance n’est vaine, aucune larme n’est perdue. La vie humaine n’est qu’une préparation à la Vraie Vie. Il n’y a pas un pleur que Dieu ne voit. Et qui ne verse pas sa larme secrète ? Le Père Céleste les garde pour toute l’Éternité ».

Celles des pauvres et celles des riches, car ce qui importe, dans une société vraiment solidaire, c’est l’Être Humain !

Dans l’Évangile selon Matthieu, 11 : 28, et dans Jean, 15 : 5 et 14 : 18, le Christ généreusement nous invite : « Venez à moi, vous tous qui êtes fourbus et opprimés, et Je vous donnerai le lénitif. Je suis l’arbre, vous êtes les branches. Vous ne pouvez rien faire sans moi. Je ne vous laisserai pas orphelins ».

Tela: Arnold Friberg (1913-2010)

Título da obra: Esteja em Paz.

Le confort spirituel dans l’Apocalypse

Et cette consolation nous fortifie, en ce moment où la violence se manifeste librement dans le monde.

Reprodução BV

Nostradamus

Arquivo LBV

Victor Hugo

Certaines personnes ne le savent pas, mais l’Apocalypse (ne pas le confondre avec des prévisions de fin d’année ni avec Nostradamus), offre, de la même façon, de l’allant à ceux qui l’analysent sans idées préconçues, idées qui ne sonnent pas bien à la pensée libertaire de l’ère dans laquelle nous vivons. Il annonce, à ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour écouter, le plus glorieux évènement de tous les temps de l’Histoire – le Retour de Jésus. Pourquoi pas ? Victor Hugo (1802-1885) avait l’habitude de rappeler que celui qui affirme que quelque chose est impossible, se place tacitement du côté de ceux qui vont perdre. Dans le Livre de la Révélation, 2 : 10 et 22 : 12, le Divin Seigneur nous réconforte : « Ne crains pas les choses que tu dois souffrir. (...) Sois fidèle jusqu’à la mort, et Je te donnerai la couronne de la Vie. (...) J’ai avec moi la récompense pour rétribuer à chacun selon ses œuvres ».

Il est donc indispensable de prier et d’être vigilant, en particulier en moments de crise, quelque soit le lieu ou le moment. La douleur n’attend pas d’opportunité pour battre à la porte du cœur. Et la prière n’est pas seulement utile aux transes dramatiques de la vie, mais elle est essentielle lorsqu’il faut chercher des solutions aux défis d’ordre philosophique, politique, économique, scientifique, religieux, artistique, sportif, etc.

Prier = méditer

Reprodução BV

Eli Stanley Jones

Prier et méditer se ressemblent. Être humble, face à la Vérité, est une conduite indispensable. C’est ce que pensait l’éminent professeur et missionnaire méthodiste Eli Stanley Jones (1884-1973), qui a passé une longue période de sa vie en Inde, et a plusieurs fois visité notre Pays : « L’humilité est l’essence de la Divine Création. La première mesure pour la rencontre avec Dieu, est de liquider l’orgueil. Lorsque termine la prétention, commence le pouvoir ».

Arquivo BV

Confucius

Il est également bon de se souvenir de cet avertissement de Confucius (551-479 av. J.-C.) : « Payez la Bonté avec la Bonté, mais le mal avec la Justice ».

Cependant, il est opportun de souligner que le maître de Mencius ne parlait pas de revanche, mais de Justice.

L’Oraison Œcuménique de Jésus

À vous, chers lecteurs, nous dédions donc l’admirable supplique que Jésus nous a léguée, comme une invitation à la réflexion dans les moments d’angoisse. Il n’est jamais trop d’élever la pensée et le cœur au Très Haut. La Prière que le Christ a enseignée, claire, concise et pratique, est parfaite pour tous les moments de la vie, dans la joie ou dans la tristesse, en particulier maintenant, dans un monde où tout arrive à une vitesse effrayante. N’importe qui peut prier le Notre Père. Il n’est limité à aucune croyance. Il s’agit d’une oraison universelle, en accord avec l’Esprit du Christ. N’importe quelle personne, même athée, (pourquoi pas ?), peut proférer ses paroles sans se sentir gênée. C’est le fils qui s’adresse au Père, ou l’Être Humain qui dialogue avec sa condition élevée de créature vivante. C’est la Prière Œcuménique par excellence :

« Notre Père (ou comme le dirait le Frère Athée, oh ma conscience qui plane à hauteur de mon idéal !), qui êtes aux Cieux (et partout en même temps), que Votre Nom soit sanctifié. Que Votre Règne (de Justice et de Vérité) vienne. Que Votre Volonté soit faite (de préférence à notre volonté, tant que nous n’avons pas appris à l’avoir correctement) aussi sur la Terre comme au Ciel. Donnez-nous aujourd’hui notre pain de chaque jour (outre celui qui nourrit le corps, nous avons besoin du pain immatériel, la nourriture qui ne périt pas, l’aliment pour que l’Esprit ne désiste pas). Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Ne nous laissez pas tomber en tentation, mais délivrez-nous du mal, car Votre est le Règne, le Pouvoir et la Gloire pour l’éternité. Amen ! »

Que la Paix de Dieu soit maintenant et toujours avec nous tous.

* * *

La victoire de la Vie

Bastos Tigre*

Bastos Tigre

Pauvre de toi si tu penses être vaincu !/ Ta déroute est un cas décidé. / Tu veux vaincre, mais comme tu ne crois pas en toi, / Ton incrédulité t’écrase à jamais./ Si tu imagines de perdre, perdu tu es. / Qui n'a pas confiance en soi, marche à reculons ; / La force qui te pousse vers l’avant / C’est la décision affermie dans ton esprit.

Beaucoup d’entreprises se broient dans l'échec / Bien avant le premier pas ; / Bien des couards ont capitulé / Avant que la lutte n'ait commencé ; / Pense grand et tes actions croîtront ; / Pense petit, et très vite tu seras terrassé. / Le vouloir est le pouvoir archi-puissant / C’est la décision affermie dans ton esprit.

Faible est celui qui faible s’imagine ; / Regarde vers le haut celui à qui la hauteur est destiné ; / La confiance en soi même est la trajectoire / Qui mène aux hautes cimes de la Victoire. / Celui qui court le plus n'est pas toujours celui qui atteint le but, / Ni le plus loin, le plus fort lance le disque, / Mais celui qui, sûr de lui, va ferme et en avant, / Avec la décision affermie dans ton esprit.

_________________
* Ronde de la Charité — Programme d’émergence de la LBV, créé en 1962, qui intègre la « Campagne Permanente de la LBV contre la Faim », réalisée par l’Institution depuis les années 1950, dont la finalité est de secourir les habitants de la rue et les communautés de faible rente, en distribuant des aliments, des vêtements et des souliers, les orientant en ce qui concerne l’hygiène, leur offrant les premiers secours et, principalement, en leur offrant des leçons de vie, par l’intermédiaire de prières œcuméniques et des paroles de Solidarité. La Ronde de la Charité est l’un des innombrables programmes humanitaires et socio-éducatifs entrepris par la LBV.

* Bastos Tigre (1882-1957) — Entre autres talents remarquables, il a été journaliste, poète, compositeur, théâtrologue et publicitaire.

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de l’Âme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par l’intuition, l’environnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, l’Éthique, l’Honnêteté, l’Amour Fraternel ».