Cher Anatole

Reprodução BV

Anatole France

Reprodução BV

Alfred Dreyfus

Le vieil Anatole France (1844-1924) fut un critique implacable des coutumes et de la société de son temps. Il combattit avec acharnement les injustices dont il était témoin, comme la farce intentée contre le capitaine Alfred Dreyfus (1859-1935). D’origine juive, le militaire français fut la victime d’une des plus grandes erreurs judiciaires de l’histoire moderne. Il fut accusé perfidement de faire passer des informations secrètes aux Allemands sur des bordereaux dont l’écriture était contrefaite pour ressembler à la sienne. Il fut pour cette raison exilé sur l’Ile du Diable, située au large des côtes de la Guyane Française. Les débats concernant ce cas se sont poursuivis jusqu’à ce que le Capitaine soit totalement innocenté en 1906. Après sa réhabilitation, il réintégra l’armée et participa à la Première Guerre Mondiale qui commença en 1914 et dura quatre ans. En 1918, il fut promu au grade de lieutenant-colonel de réserve et l’année suivante il fut élevé à la dignité d’Officier de la Légion d’Honneur. Comme Rui Barbosa (1849-1923), Emile Zola (1840-1902) fut également un extraordinaire défenseur de Dreyfus.

Consciences consacrées à la Paix

Reprodução BV

Rui Barbosa

Reprodução BV

Emile Zola

Estomaqué par la froideur des sentiments qu’il percevait autour de lui et se basant sur les cœurs qui auraient dû être le lieu de la concorde, Anatole écrivit : "La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs (il n’est pas permis de l’espérer) mais parce qu'un nouvel ordre, une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique, tout comme autrefois les conditions même de son existence les installaient et les maintenaient dans l’état de guerre".

Mon cher Jacques-Anatole-François Thibault (son vrai nom), votre solide formation humaniste et votre veine poétique si connue vous ont éloigné des contrariétés causées par les observations d’une société gravitant autour de l’idolâtrie du soi et votre brillant esprit immortel devra comprendre que pour que les peuples ne soient plus éternellement tourmentés, le monde a besoin de consciences qui se consacrent à la Paix ; et donc, d’âmes illuminées par la raison, par la justice, mais aussi par l’Amour qui est synonyme de Charité, de manière à ce qu’il existe un "nouvel ordre des choses, dans le cadre d’une science nouvelle", pour que "la paix universelle" règne "un jour". L’analyse limitée des faits humains, politiques et sociaux par l’entremise de la vision restreinte de l’Espace-Temps terrestre tend à montrer, même aux intelligences les plus fines, une perspective sociologique floue et par conséquent décourageante des faits. Cependant il existe quelque chose d’autre, à commencer par l’existence d’une Loi Universelle du nom de cause et effet qui conduit les destinées de la Terre. C’est pour cela qu’il est si important de comprendre ces statuts divins qui, en respectant notre droit au libre-arbitre, permet à chacun de nous, selon ses propres mérites, et en accord avec la Loi de la Réincarnation – définie par un prêtre respecté comme "le Judiciaire de Dieu". S’il n’y a pas d’évolution des sentiments humains, les propositions de paix quelles qu’elles soient provoqueront à coup sûr le scepticisme d’hommes intelligents comme vous.

Ne pas avoir peur du loup

Reprodução BV

William Ralph Inge et Honoré de Balzac

Tela: Caravaggio (1571-1610)

Saint Augustin

William Ralph Inge (1860-1954) nous a mis en garde "cela ne servira à rien que les agneaux proclament le végétarianisme tant que le loup continuera à avoir une opinion différente". Toutefois, nous ne pouvons pas continuer à craindre cette perspective castratrice de nos initiatives, parce que le temps est court. Beaucoup de gens en sont encore à vouloir mettre le feu à la Planète, comme un nouveau Néron (37-68). Pour progresser, il ne faut plus craindre le loup, mais s’armer de patience et de volonté et fortifier son âme, dans les heures de danger, comme par exemple dans cette supplique de Saint Augustin (354-430) : "Ô Dieu, j’ai accepté que la gloire de Votre Lumière éclaire l’intimité de mon cœur" (...) Prier donne à l’esprit tranquilité et force. Ainsi, l’intelligence s’éclaire afin d’élaborer un moyen efficace pour surmonter toutes les difficultés. Mon cher Anatole, prenez note, s’il vous plaît, de la leçon de votre compatriote Honoré de Balzac (1799-1850), auteur de "La Comédie Humaine": "Tout pouvoir humain est un composé de patience et de temps". La Paix ne prévaudra sur cette Planète que lorsque l’Etre Humain aura finalement compris et accepté qu’elle ne peut que surgir du cœur sublimé des créatures. Le reste est tout ce que l’on connaît déjà : idéologies excessivement cérébrales si répandues à votre époque et dont les conséquences générales sont celles dont vous êtes au courant : une grande attente et des résultats qui laissent à désirer. Dès lors, il est urgent de joindre cerveau et cœur.

 

José de Paiva Netto est écrivain, journaliste, homme de radio, compositeur et poète. Il est né le 2 mars 1941, à Rio de Janeiro, Brésil. Il est président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV) et membre effectif de l’Association Brésilienne de la Presse (ABI) et de l’Association Brésilienne de la Presse Internationale (ABI-Inter). Affilié à la Fédération Nationale des Journalistes (FENAJ), à l’International Federation of Journalists (IFJ), au Syndicat des Journalistes Professionnels de l’État de Rio de Janeiro, au Syndicat des Écrivains à Rio de Janeiro, au Syndicat des Professionnels de la Radio à Rio de Janeiro et à l’Union Brésilienne des Compositeurs (UBC). Il fait aussi partie de l’Academia de Letras do Brasil Central [Académie des Belles Lettres du Brésil Central]. C’est un auteur de référence internationale reconnu pour la conceptualisation et la défense de la cause de la Citoyenneté et de la Spiritualité Œcuméniques, qui, selon lui, constituent « le berceau des valeurs les plus généreuses qui naissent de lÂme, la demeure des émotions et du raisonnement éclairé par lintuition, lenvironnement qui englobe tout ce qui transcende le domaine vulgaire de la matière et vient de la sensibilité humaine sublimée, comme la Vérité, la Justice, la Miséricorde, lÉthique, lHonnêteté, la Générosité, l’Amour Fraternel. En bref, la constante mathématique qui harmonise l'équation de l'existence spirituelle, morale, mentale et humaine. Or, sans cette conscience que nous existons sur deux plans, et donc, pas seulement sur le plan physique, il nous est difficile d'atteindre la Société réellement solidaire, altruiste et œcuménique, car nous continuerons à ignorer que la connaissance de la Spiritualité supérieure élève la nature des êtres et les conduit, en conséquence, à construire une citoyenneté planétaire. ».